1

Je suis la méduse  ❲Accès libre❳

Je suis la méduse

Il fallait oser se glisser dans la peau d’une méduse, Béatrice Fontanel l’a fait. Avec beaucoup de finesse et de poésie, l’autrice nous livre une histoire originale où cet animal marin fait la rencontre d’une petite fille. Un tête-à-tête inoubliable qui va marquer leurs existences.

C’est l’été. Une fillette est en vacances avec ses parents au bord de la mer. Au cours d’une baignade, la blondinette se fait piquer accidentellement par une méduse. En pleurs sur la plage, son papa tente de la consoler avec une glace à la framboise.

En colère, une épuisette à la main, le père de l’enfant attrape la « guimauve marine » et la jette hors de l’eau. Avachie sur le sable chaud, la méduse devient le spectacle du littoral. Des badauds s’approchent pour observer le spécimen, un crabe l’escalade et une mouette vient la picorer. Désespérée et lamentablement échouée, elle se dessèche petit à petit sous un soleil de plomb.

Soudain quelqu’un la ramasse, dans le même filet à crevettes, et la laisse retomber dans l’eau. Que s’est-il passé ? C’est la petite fille ! Elle l’a sauvée. À ce moment précis, le « marshmallow des mers » est bien loin de s’imaginer que leurs destins se recroiseront à nouveau…


Composée de 98 % d’eau, cette créature gélatineuse ne possède ni cerveau ni squelette ni poumon ni coeur. Pourtant, il s’agit bien ici d’un conte sur le pardon et l’étonnante amitié qui lie une petite fille à la méduse qui l’a blessée pendant son enfance.

Aussi, un brin écologique, cet ouvrage invite subtilement le lecteur∙la lectrice à accorder de l’importance à chaque être vivant ainsi qu’ à son habitat. À mi-chemin entre fiction et documentaire, Béatrice Fontanel utilise, en effet, sa plus belle plume pour nous aider à prendre conscience de la vulnérabilité des fonds marins et des joyaux qui s’y trouvent.

Alexandra Huard, de son côté, réserve un spectacle unique à ses lecteurs∙lectrices. Ses illustrations lumineuses, à l’aquarelle et à la gouache, sont d’une très grande beauté. Les valses de l’invertébré, gracieuse et élégante vedette de cet album, sont un véritable régal pour l’oeil. Pour visionner la vidéo, cliquez ici.

Livre coup de coeur !

Publié aux Éditions Les fourmis rouges, en 2016.

À partir de 5 ans

www.editionslesfourmisrouges.com

Merci aux Éditions Les fourmis rouges pour leur confiance et l’envoi de cet album