Gustave Klimt
Cultiver

Dans l’univers de Klimt  ❲Accès libre❳

Suivez-moi ! Je vous emmène à Vienne, dans l’atelier de l’un des plus grands peintres du 20 ème siècle. Vous avez deviné de qui je veux parler? Oui, c’est ça, nous avons rendez-vous avec Gustav Klimt… et son chat !

Le chat de Klimt, fidèle compagnon du peintre autrichien (1862-1918), nous livre dans cet album les petits secrets de son maître et nous invite à pénétrer dans l’atelier où ce personnage exceptionnel a réalisé ses plus beaux chefs- d’oeuvres.

À travers de surprenantes illustrations, le lecteur∙trice découvre un homme aux multiples facettes qui dédia sa vie à l’art et qui nous rappelle encore aujourd’hui que la beauté réside dans chaque détail.

Cet album offre un ticket aller-simple vers un dépaysement total et nous immerge dans un rêve fou où se côtoient des formes géométriques, des couleurs lumineuses, des muses, des chats, des voyages, des odeurs d’huile, des professeurs loufoques parmi tant d’autres choses surréalistes.

Fan de Klimt ? À voir absolument !

De Bérénice Capatti (textes) et Octiavia Monaco (illustrations).

Publié pour la première fois en 2004 aux Éditions Grasset, Le chat de Gustav Klimt a été ré-édité depuis.

Lien vers la Maison d’édition : https://www.grasset.fr/grasset_jeunesse


À pas de loups, Djalil gravit les interminables marches qui mènent jusqu’au cabanon haut perché. Personne ne doit savoir où il va. Minoa est une dame très âgée. Beaucoup la considère comme une sorcière ou une vieille sénile qui a pour habitude de dialoguer avec les arbres. Lui, ne veut pas d’ennuis. Seul son secret compte.

À la vue de l’enfant, Minoa l’accueille d’un air grave. L’ancienne lui tend une boîte blanche. Le jeune garçon ne l’avait jamais aperçue auparavant. Sur les recommandations de Minoa, Djalil l’ouvre délicatement. Il est surpris de ce qu’il y découvre : une graine aussi grosse que son poignet. Énorme et brillante comme de l’or. Que doit-il en faire ?


Le gardien de l’arbre (2015) est un récit fictif qui a pour concept original de transporter le lecte∙trice au coeur même d’une oeuvre d’art. Ici, il s’agit bien sûr de Gustav Klimt et de sa fameuse toile, L’Arbre de vie (1905-1909), exposée au Palais de Stoclet à Bruxelles et malheureusement inaccessible au public à l’heure actuelle.

Anja Klauss réalise un travail formidable autour du tableau de Gustav Klimt. Elle s’inspire des célèbres compositions du maître autrichien (les motifs des vêtements, les figures géométriques, les couleurs lumineuses, les matériaux précieux dont l’or représenté par le doré, l’élaboration des paysages, etc). Le résultat final est magnifique et se marie parfaitement au texte de Myriam Ouyessad.

La collection intitulée Pont des Arts présente des albums au public dans but qu’il se familiarise avec l’ART. Elle propose dès lors aux enfants et aux plus grand∙e∙s des livres qualifiés de « magiques ».

Éditée aux Éditions L’Élan Vert, en étroite collaboration avec le Réseau Canopé, les sujets abordés dans la collection Pont des Arts peuvent être approfondis par simple consultation des dossiers pédagogiques mis à disposition sur internet par ce dernier (voir les liens ci-dessous). Vous y retrouverez également un interview intéressant de Myriam Ouyessad et Anja Klauss.

Ne vous en privez pas, c’est l’occasion d’affiner ses connaissances et d’avoir accès à la culture gratuitement. Je suis séduite par cette démarche et encourage chacun∙e à y jeter plus qu’un oeil ; )

À partir de 5 ans

Lien vers le Réseau Canopé : https://www.reseau-canope.fr/notice/le-gardien-de-larbre-version-or.html

Lien vers la Maison d’édition : https://www.elanvert.fr/

Lien direct vers la Collection Pont des arts : http://www.collection-pontdesarts.fr/


Image mise en avant : Le chat de Gustav Klimt de Bérénice Capatti et Octiavia Monaco aux Éditions Grasset


image_pdfimage_print